Ouarzazate, la nouvelle Mecque du cinéma mondial
Les portes du désert marocain recèlent un joyau envié et fréquenté depuis longtemps par les grands du monde du cinéma. Mais, avec l’ouverture de nouveaux studios, Ouarzazate se hisse désormais au rang de pôle international du septième art.

Après Hollywood et Bollywood, voici Ouarzazate. Dans le sud marocain, cette cité aux portes du désert est une « ville mythique qui séduit depuis toujours des générations de metteurs en scène, de cinéastes, de réalisateurs et d’acteurs », avance Le Matin du Maroc. Et le journal marocain n’a aucun mal pour se justifier : « Après Louis Lumière, qui, en 1897, y a filmé son Chevalier marocain, Orson Welles, David Lean, Michael Douglas, Martin Scorsese, Ridley Scott et bien d’autres y ont fait un tour. Des légendes du cinéma ont vu leurs films gagner en notoriété et en célébrité après leur tournage dans cette capitale marocaine du cinéma. »
Un succès qui n’a rien de fortuit. Ouarzazate, ce sont des infrastructures cinématographiques considérées par leurs promoteurs comme les plus grandes au monde, un « studio naturel de dunes, d’oasis et de montagnes aux sommets enneigés qui fait que la ville s’adonne sans limites au septième art », explique La Vanguardia de Barcelone. Une vocation qui devrait se renforcer depuis l’inauguration, le 12 janvier 2005, des studios CLA, propriété des producteurs Martha et Dino Laurentiis, des studios Cinecittà et de leurs partenaires marocains, notamment l’homme d’affaires Saïd Alj.

Les incroyables studios Atlas-Ouarzazate

Le décor naturel à couper le souffle de Ouarzazate est idéal pour les tournages de films. C’est ainsi qu’ont été créés dans les années 80 les studios Atlas-Ouarzazate. Le premier grand film réalisé dans ce lieu est « Morocco » avec Marlène Dietrich dans les années 30. Par la suite ce fut « Ali Baba est les 40 voleurs » de Jacques Becker. Ce furent le pionnier pour le tournage de films au Maroc pour ses décors naturels. Mais d’autres ont continué, pour des longs métrages du monde entier. D’autres réalisateurs ont utilisé Ouarzazate et ses environs par la suite : « Gladiateur » de Ridley Scott, ou « Astérix et Obélix » d’Alain Chabat. C’est seulement en 1983 que les studios Atlas- Ouarzate ont été créés officiellement. Ce studio de tournage est consacré aux décors liés aux films sur le thème biblique, ou se déroulant dans des zones désertiques.

Les studios Atlas-Ouarzazate se situent à 3 km de la ville de Ouarzazate, sur la route de Marrakech. Le site est reconnaissable par les immenses pharaons qui l’entourent, vestige d’un tournage historique. Les montagnes immenses et la couleur ocre ont surement inspiré les cinéastes. Les nombreux tournages ont laissé différents décors qui peuvent se visiter, dont des temples égyptiens d’un réalisme déroutant. Des accessoires incroyables ont été laissés là, comme l’avion du film « les diamants du Nil ». La visite dure environ 30 minutes, et elle est possible si aucun tournage ne s’y déroule. Les studios Atlas-Ouarzazate sont ainsi ouverts au public toute l’année de 8 h 30 à 11 h 50 et de 14 h 30 à 17 h 50. La visite coute environ 50 DHS pour les adultes.

Les studios Atlas-Ouarzazate ont ainsi amené une activité économique dense dans la région. L’environnement magique de la ville est fortement apprécié, mais cela a permis de créer de nombreux emplois. L’installation de ce studio de cinéma, et de deux autres depuis, apporte beaucoup à la population. Des commerces vivent de cela, et la visite des studios Atlas-Ouarzazate attire d’innombrables touristes du monde entier. L’apport du côté culturel est aussi indéniable, et le cinéma apporte de vraies richesses à Ouarzazate, qui est aux portes du désert. La visite des studios Atlas-Ouarzazate est possible au départ de la ville, avec un transport par véhicule. Un lieu typique et étonnant à voir absolument lors d’un séjour sur la ville d’Ouarzazate.

http://www.studiosatlas.com/