Les Meilleures hôtels de Ouarzazate

Ouarzazate Maroc

Ouarzazate

du tamazight War-Zazat en tifinagh , « sans bruit », en arabe ورزازات, est une ville du sud du Maroc que l’on surnomme aussi « la porte du désert », et le chef-lieu de la province du même nom.

Géographie

Située à la rencontre des vallées de l’oued Ouarzazate et de l’oued Dadès (issus du Haut Atlas) qui forment l’oued Draa à l’aval de leur confluent, elle est le centre névralgique d’une vaste région du Sud Marocain. Ouarzazate évoque à la fois les contreforts sud du Haut Atlas et la proximité du désert.

Ses innombrables casbahs (ci-contre, la casbah Taourirt) en pisé, des montagnes et plaines arides, des vallées et oasis verdoyants, des palmeraies et des villages de terre rouge ou ocre font le charme de cette région et lui donnent son attrait touristique.

Le symbole de la ville est la casbah Taourirt qui a appartenu au Pacha El Glaoui, elle aurait été bâtie vers le milieu du XVIIIe siècle. Elle est représentée dans les nouveaux billets de 50 dirhams et jouxte la médina.

Histoire

En 1928, la puissance coloniale française en fait une ville de garnison. Sur le plan militaire, elle sert de base d’aviation contre la fameuse tribu des Ait Attas qui combat farouchement contre les troupes de Henri de Bournazel, (« l’homme au manteau rouge », tué au Maroc en 1933) jusqu’en 1934, date à laquelle le chef rebelle Assou Oubasslam se rend aux Français pour éviter le massacre des populations retranchées dans les montagnes.

Economie

La ville de Ouarzazate connait un essor sur les plans touristique et cinématographique. Ouarzazate possède un aéroport international et est accessible par la route depuis Marrakech (4 heures en bus, 3h30 en taxi) via le Tizi n’Tichka.

Activités cinématographiques

Elle est l’un des sites marocains les plus prisés par les réalisateurs venus du monde entier. Outre les paysages, l’un des atouts cinématographiques de ce lieu est la qualité de la lumière, avec un soleil brillant en moyenne 300 jours par an[2]. Dans les années 1960, Ouarzazate commence à devenir un lieu de tournage très prisé des réalisateurs de péplums[2] et assoit sa popularité avec la réalisation de Lawrence d’arabie en 1962, tourné notamment sur le site d’Aït Benhaddou, petit village proche de Ouarzazate ayant par la suite été inscrit au patrimoine de l’humanité[2].

Ouarzazate abrite les studios de l’Atlas Corporation et un musée du cinéma, où sont exposées des reliques de décors et costumes ayant servi pour des films tournés à Ourzazate, dont ceux de Kingdom of Heaven ou Kundun[2].

Liste de films tournés partiellement ou entièrement à Ouarzazate : Les films sont listés par ordre chronologique, les années faisant référence à leur date de sortie.

Circuit Maroc Départ Ouarzazate

Jour 1: Arrivée à l’aéroport de Ouarzazate. Journée libre pour visiter la ville.

Jour 2: Ouarzazate – Tineghir
Après une nuit à Ouarzazate, nous allons découvrir la ville de Skoura (42 km), situé au coeur de la vallée de palmiers. Une promenade dans l’oasis, avec une végétation luxuriante, améliore la kasbahs secrets. De là, nous ferons une incursion à la gorges du Dadès. Après Boulmane, qui s’ouvre entre les rives de la Dadès, une route marquée par des kasbahs et des ksour, le paysage qui les teintes ocre, rouge et mauve. Un plateau rocheux où pâturent des chameaux. Après un voyage plein de ksour, oasis et les palmeraies d’atteindre Tineghir, perché à 1350 m d’élévation et partiellement entouré par une palmeraie.
Jour 3: Tineghir
Visite de la gorge de Todgha, dont les parois sont étroites et de plus en plus forte hausse, atteignant 300 m de hauteur.
Jour 4: Tineghir – Erfoud
Nous nous dirigeons vers le village pour atteindre le Tinejdad de Ksar Touroug, entouré par de belles oasis. Peu de temps après son entrée sur la paume de Jorf Erfoud progresse sans relâche jusqu’à ce que de montrer les meilleures dates dans le pays. Et voir le désert, volupté des dunes, de sable et d’or. Les dunes de Merzouga sont accessibles en voiture à travers le ruban d’asphalte qui remplace l’ancienne piste.
Jour 5: Erfoud:
A quelques heures du désert semble Erfoud. Les dunes de Merzouga sont accessibles du tourisme ou vous pouvez louer un 4×4 avec chauffeur à entrer dans les dunes.
Jour 6 : Erfoud – Zagora
cet itinéraire traverse sur une route goudronnée, les régions sahariennes du sud du Jebel Saghir. Van Rissani direction. 3 km avant d’arriver Alnif aller sur un chemin qui monte à travers un paysage désertique. Après l’arrivée dans la ville de Mcessi, perdu en plein cœur du désert. Après Alnif, nous arrivons à TAZZARINE de palme d’un bijou. Beautiful gens sont attachés à la Jebel Tizouguirine. Traverser les villages Kob, Tansikht, et nous allons ajouter dans la vallée du Draa, immense serpent vert qui pénètre dans le désert, à environ 250 km et qui conduira à Zagora..
Jour 7 : Zagora – Ouarzazate :
De Ouarzazate à Zagora passer par la vallée du Draa, à la découverte de nombreux villages et des oasis. Après Agdz, en traversant le Djebel Saghir, avec ses magnifiques dunes en forme de coeur, pour un magnifique voyage.
Jour 8 : Fin de la visite :
Départ de Ouarzazate.

 

HOTEL

 

Excursion dans le desert

Le parcourir en caravane, au rythme chaloupé du pas des dromadaires pour aller à la rencontre des derniers nomades et partager l’intimité du silence .se laisser griser par l’immensité de la nuit étoilée au hasard d’un bivouac.
Dans le désert, il y a toujours mille façons de vivre la grande aventure.

Oser le frisson des plus grands rallyes dont cette partie de l’Afrique est le passage obligé et tant apprécié.

Vibrer aux accents des symphonies du désert qui, une fois l’an, s’accordent à sa palpitation profonde.

Capter tout simplement cette respiration à nulle autre pareille, le souffle du vent, cette lumière indicible, le geste séculaire des hommes qui le traversent …

Le désert c’est l’autre façon de se sentir libre. Une infinité de paysages, aux portes de la ville, ouverts sur des horizons encoure neufs. C’est apprendre à retrouver soi-même et garder à tout jamais dans la bouche une idée d’Eternité…